Assurance et garantie du prêt entre particuliers

contrat

Généralement, un prêt d’argent entre particuliers repose sur la confiance, car il se contracte souvent dans le cercle familial ou amical. Toutefois, avec l’évolution technologique, ce genre de prêt est de plus en plus répandu sur les plateformes en ligne. Il se peut alors qu’on prête ou emprunte de l’argent à un inconnu. Là, il est plus que nécessaire de souscrire à une assurance.

Tour d’horizon sur le prêt entre particuliers

Le prêt d’argent entre particuliers est une solution qui permet à une famille de faire face à un besoin ponctuel de trésorerie. Cela peut se faire sans passer par les différentes formalités des établissements de crédit ou les banques. Ce prêt peut, par exemple, être utilisé pour financer un projet personnel comme un voyage, un achat de véhicule ou d’un bien immobilier, des travaux…

Toutefois, il faut savoir que si la somme dépasse les 760 euros, une déclaration obligatoire doit se faire. D’ailleurs, chaque prêt d’argent entre particuliers doit répondre à des règles définies par les pouvoirs publics et par l’administration fiscale. Dans le cas où le prêt se situe au-dessous de ce plafond, les particuliers contractants doivent respecter des règles qui dépassent la simple entente de principe. En outre, si le prêt se fait par le biais d’un financement participatif qui peut, entre autres, être utilisé dans un crédit pour chômeur en ligne, il peut prendre la forme d’un prêt rémunéré ou non rémunéré.

La nécessité de souscrire à une assurance

Il est à rappeler que pour obtenir un crédit dans un établissement financier, la souscription à une assurance emprunteur est obligatoire. Toutefois, souscrire à une assurance lorsqu’on contracte un prêt entre particuliers n’est pas exigée, pourtant cela est fortement recommandé. En effet, il constitue un moyen de sécuriser l’opération aussi bien pour le prêteur que pour l’emprunteur. Cela évitera tout risque de conflits, surtout entre proches en cas de problèmes.

Au cas où l’emprunteur ne sera pas en mesure de rembourser la somme qu’il a empruntée, l’assurance se chargera de faire le remboursement. Par ailleurs, si l’emprunteur vient à décéder, sa famille n’aura pas à sa charge le remboursement du crédit. Pour ce faire, les deux parties doivent officialiser le prêt en remplissant un contrat de crédit. Il faut ensuite déclarer à la recette des impôts. Une fois fait, l’emprunteur pourra chercher l’assurance qui lui conviendra. En outre, il est à noter que toutes les compagnies d’assurance ne proposent pas ce type de garantie.

Les différents types d’assurance pour un prêt particulier

Lors d’un prêt entre particuliers, les établissements d’assurance proposent plusieurs garanties. Le bon choix est impératif afin d’assurer la sécurisation de l’opération de prêt. On peut trouver, entre autres, l’assurance décès associée à la PTIA ou Perte Totale et Irréversible de l’Autonomie). À part cela, il y a également l’assurance concernant l’ITT ou Incapacité Temporaire et Totale de Travail et l’IPT ou Invalidité Permanente de Travail. Il est à savoir que chaque type de garantie doit être pris en fonction des besoins du prêteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *